2011_10_16_16

          Un homme pauvrement vêtu se présente devant la grille du palais royal. Il demande à voir le roi, et tend une lettre à un garde. Voilà quelqu’un qui ne manque pas d’audace ! De quel droit réclame-t-il une audience auprès du roi ? Un des gardes finit par prendre la lettre, et la porte au roi. Bientôt, il revient. Le roi fait savoir à l’homme qu’il l’attend avec impatience. Que contenait cette lettre ? Un simple message écrit de la main du fils du roi : « Mon père, cet homme vient de ma part ». L’homme est introduit auprès du roi qui s’avance à sa rencontre, sans prêter attention à ses vêtements usés.

-« Sire, je viens d’un pays lointain, où j’ai fait la connaissance de votre fils. Il m’a sauvé la vie et il m’a dit : Allez voir mon père, donnez-lui cette lettre. Je sais qu’il vous fera bon accueil, car je suis son fils unique ».


-« Désormais vous êtes ici comme chez vous. Je vous traiterai comme mon fils ».

            Voilà comment nous pouvons nous approcher de Dieu. Il est le Dieu Très-Haut, le Dieu saint. Si cela dépendait de notre conduite, nous n’aurions pas plus de chances d’être admis en sa présence, que l’homme pauvre auprès du roi, sans sa lettre. Mais le seul et sûr moyen de nous approcher de Dieu, c’est l’œuvre de son fils pour nous. Par la simple foi en lui, nous devenons dignes d’être agréés par Dieu, à cause de son fils bien-aimé. Nous venons à Dieu de sa part. Dieu nous reçoit comme ceux que Jésus envoie. Plus que cela, Dieu nous adopte, il nous aime comme son fils lui-même. Telle est la merveilleuse grâce de Dieu.




 

« Par lui(Jésus) nous avons…accès auprès du père par un seul Esprit ». Eph.2.18



 



 



 



PS. Ce texte est tiré du calendrier « La bonne semence 2011 ».