jesus_sur_la_croix

Voici ces quelques mots, tirés d’une chanson Américaine,  qui m’avaient profondément touché : « Avez-vous été là lorsqu’ils ont crucifié mon Seigneur ? ». Je me voyais aussi face à l’événement de la crucifixion de Jésus, qui eut lieu à Golgotha, il y a plus de deux mille ans. La question qui me revenait était de savoir de quelle côté pourrais-je pu être ? Parmi ceux qui huaient  sur Jésus ou de ceux qui compatissaient avec lui ? Pour moi c’était difficile de me situer, car même Pierre qui avait pourtant promis de mourir avec Lui venait de le renier trois fois. Et moi alors ? Je me voyais face à Jésus Christ, le seul homme juste qui finit sa vie sur une croix, portant sur sa tête une couronne d’épines et un monde qui répond par la haine face au plus grand amour. Une scène qui semblait être le triomphe de l’animosité et de la méchanceté des hommes avec Satan, le père de mensonge.

Le ciel était obscurci par les ténèbres les plus profondes, devant un drame face au soleil refusant de donner sa lumière devant une telle tragédie. L’Enfer et son maître acclamant déjà une victoire apparente. C’est fut un grand combat de l’amour de Dieu face à la haine des hommes et du Diable. Le fils de Dieu rendit l’âme dans la honte, au-milieu des brigands, entre le ciel et la terre, sur une maudite croix ! A l’horizon, quelques signes d’amour furent face. Le voile du temple séparant un Dieu saint d’un peuple pécheur se déchira, les tombeaux s’ouvrirent. C’est fut la réponse d’un Dieu d’amour à la haine des hommes. Le soir venu les personnes touché par la brutalité de cet acte se décidèrent de porter le corps glorieux de Jésus vers un tombeau neuf. Ainsi « l’amour enterra celui que la haine avait tué ».

Trois jours plus tard, voici celui que le monde n’a pas voulu laisser vivre fait face. Devant son tombeau des gardes, une pierre scellée pour prouver que son retour n’était pas souhaitable ! Non, l’amour ne périt jamais. Il était l’incarnation lui-même de l’amour. Aimant même ses ennemis et priant pour ses bourreaux !  De nouveau sa voix fut retentit au milieu même de son peuple qui l’a trahi. Et même Pierre qui l’avait renié trois fois pouvait encore le voir! Et l’incrédule Thomas pouvait aussi toucher son côté transpercé pour être sûr que c’était réellement Lui, le sauveur des Hommes qui revenait d’entre les morts revêtu de toute l’autorité que l’homme lui avait refusé. Tout pouvoir Lui avait été donné dans le ciel et sur la terre ! Et désormais, le salut sera prêché en Son Nom. C’est Lui encore aujourd’hui qui appelle à la repentance et vous supplie dans Sa parole : « …Si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. » Hébreux 4 :7

Si vous voulez recevoir Jésus dans votre cœur, faites cette prière :

Dieu d’amour merci pour le don de ton Fils Jésus. Je le reçois maintenant dans mon cœur comme mon Seigneur et Sauveur personnel. Père pardonne tous mes péchés et lave-moi dans le sang précieux de ton Fils Jésus-Christ. Merci pour ton Salut et ton amour infini. Amen !!